Thor: Love & Thunder, les dix torts

Poster officiel 2 - Thor: Love and Thunder

Thor: Love & Thunder

Réalisateur : Taika Waititi
Acteurs : Chris Hemsworth, Natalie Portman, Christian Bale,Taika Waititi, Tessa Thompson, Russel Crowe…
Sortie cinéma : 13 juillet 2022

Bat-score 0 sur 5
zéro pointé, affligeant de bout en bout !

Thor: Love & Thunder : Synopsis officiel

Thor est en quête de sérénité, sa retraite est interrompue par le boucher des dieux connu sous le nom de Gorr, qui s’est donné pour mission d’exterminer tous les dieux. Pour affronter cette menace, Thor demande l’aide de Valkyrie, de Korg et de son ex-petite amie Jane Foster, qui manie inexplicablement son puissant marteau, Mjöllnir. Tous se lancent dans cette aventure cosmique pour comprendre les motivations qui poussent Gorr à la vengeance et l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard.

Bande annonce

Thor: Love & Thunder, ou comment ruiner une franchise ?

Thor méditant avant d’enfourcher son bon vieux Stormbreaker

De prime à bord, on sait que rien ne sera sérieux, mais à ce point, cela en devient navrant. En effet, Thor enfourche son Stormbreaker tel une sorcière, d’un ridicule pour un dieu aussi puissant que celui du tonnerre. On nous présente aussi une Jane Foster mourante qui devra son salut à Mjöllnir la transformant en Lady Thor, et des torts dans ce film il y en a, je vais vous les compter.

1er Tort : les Gardiens de la Galaxie

Les Gardiens de la Galaxie
Les Gardiens de la Galaxie


A quoi servent les Gardiens de la Galaxie dans ce film ? Strictement à rien ! Oubliez le concept d’Asgardiens de la Galaxie entraperçu à la fin d’Avengers Endagme… Tout cela est balayé d’un revers de la main en une poignée de minutes. Ah si j’allais oublier, leur présence sert tout de même à nous démontrer que sur l’échelle de la débilité, Thor a réussi l’exploit de passer devant Star Lord ! Voilà qui est suffisamment fort pour être souligné !

2ème tort : Taïka Waititi

En raison du pourtant très bon Thor: Ragnarok qui avait réussit à dédramatiser deux comics assez sombres à la base, que sont le Ragnarok et Planète Hulk, nous étions pourtant en droit d’attendre que du bon de la part de Taïka. Mais, il réussit à anéantir son œuvre, et à transformer la suite en vaste fumisterie.

3ème Tort : Grincedent et Crissedent

Thor: Love and Thunder - les chèvres !
Grincedent et Crissedent

S’il y a bien un bruit des plus stridents et des plus agaçants dans le film, c’est le bêlement inutile de ces deux chèvres complètement stupides.

4ème Tort : le doublage de Zeus

Soit le doublage français de Zeus est très mal fait, soit son langage est complètement hors de propos, on parle quand même du dieu des dieux, même si ce n’est pas la même mythologie : nordique vs grecque.

5ème tort : le physique de Zeus

Zeus : Dieu des dieux

Zeus est le dieu de la foudre certes en terme de pouvoirs, l’équivalent de Thor, mais il est aussi le Dieu des dieux autant dire l’égal d’Odin père de toutes choses. Et quand on le voit marcher, à moitié en boitant et aussi bedonnant que cela, on a peine à croire qu’il soit interprété par un acteur de la trempe de Russel Crowe, un comble ! Tout cela est tellement mal amené pour croiser deux mythologies, sans en avoir fait mention avant. Et que dire enfin de la foudre de Zeus qu’il refuse que l’on appelle simplement la foudre mais plutôt Thunderbolt. Au passage, très classe le rendu plastoc cheap de cette arme !

6ème tort : le bestiaire de Thor: Love & Thunder

Lorsque l’on arrive dans l’Olympe, on nous présente les dieux que Gorr le boucher des dieux n’a pas encore massacré. Dans ce florilège de niaiserie, on a le dieu « nananinananère » (oui vous ne rêvez pas) ou encore le dieu chinois en forme de bouchée, et j’en passe et des plus navrants…

7ème tort : Korg

Déjà pas très finaud à la base et toujours joué par Taïka Waïtiti, il en fait encore des caisses à ne plus savoir quoi faire pour essayer d’être drôle. Même sa pseudo mort n’a rien de dramatique pareil pour sa résurrection

Korg
Korg

« Ah bah en fait il n’y a que mon visage qui soit réellement vivant », ce sont là les mots de Korg. Comme c’est facile comme excuse pour continuer à être la voix off du film.

8ème tort : Lady Thor

Mighty Thor / Lady Thor
Lady Thor

Toutefois, Natalie Portman joue une convaincante Lady Thor. Ainsi, tout le long du film, elle s’efforce de ne pas vouloir se faire appeler Lady Thor mais Mighty Thor. Or cette appellation est normalement réservée au dieu du tonnerre ! De la même sorte, elle cherche aussi « un slogan » de son propre aveu, tout comme Thor « C’est ici et maintenant que tout s’arrête ! » C’est vrai que c’était une sacrée priorité pour elle, compte tenu de son état de santé…

9ème tort : Gorr

Christian Bale alias Gorr, le boucher des dieux
Gorr le boucher des dieux

Christian Bale incarne ici un Gorr plus que crédible. La scène d’introduction du film est d’ailleurs un des rares moments (voire le seul) du film sans aucune touche d’humour. Le problème réside dans son appellation. En effet, quand on dit d’un personnage que c’est un boucher, le minimum est de voir l’hécatombe qu’il laisse derrière lui, pas juste de le mentionner ! Et c’est un minimum pour que l’on atteste de sa cruauté, ce qui le rendrait bien plus viable.

10ème tort : des situations et des répliques plus que consternantes

Lorsque toute l’équipée de Thor part à la recherche de Gorr, ils passent par un endroit qui se fait appeler l’Eternité, rien à voir avec les Eternels. Mais au moment où ils arrivent sur cette planète, trainées par les 2 chèvres sur un bateau viking avec Stormbreaker en figure de proue, ils la percutent au lieu d’y pénétrer tout comme dans une planète normale et ils tombent à la renverse. Pareil Stormbreaker est jaloux de Mjöllnir (super drôle ça bravo !). Jane Foster qui s’écrie en passant de la vie normale à l’éternité : « bah où est passée la couleur ? » Et que dire de la mention les Vikings de l’espace, on se serait cru 40 ans en arrière.

Cons-Thor-nante : Love & Thunder

Ne gaspillez surtout pas votre argent pour aller voir cette bouse sans nom, il n’y a rien à sauver, affligeant de bout en bout. Venom, Venom : let there be carnage, Morbius et même Les Gardiens de la Galaxie volume 2 sont des chefs d’œuvre à côté. Et dire qu’un cinquième opus est imminent et nous contera l’un des plus grands combats que Thor ait eu à faire, celui contre Hercule, je n’ose imaginer le massacre ! Le seul point positif dans tout ce fourre-tout numérique serait les musiques des Guns n’ Roses, pour peu que l’on soit réceptif bien évidemment…

Thor vs Hercule

Au final, les Gardiens de la Galaxie Volume 3, même si toujours réalisé par James Gunn qui nous a pourtant livré un excellent rattrapage de l’équipe de super vilains The Suicide Squad, part déjà sous de mauvais auspices.

Partager

6 réflexions au sujet de “Thor: Love & Thunder, les dix torts”

  1. Alors là, je ne pensais pas que tu aurais été encore plus sévèrement déçu que moi.
    0 pointé quoi ! J’avais noté quelques petits points positifs tout de même, comme le combat final en noir et blanc / le dernier tier du film ou l’humour se calme un peu / et euh… ben c’est peut être tout en fait…

    Répondre
    • Et quand je lis ou j’entend que « j’ai rigolé à chaque bêlement » ou que je l’ai préféré à Dr Strange in the multiverse of madness, comment que ça me « vénère ». J’ai jamais vu une phase aussi décousue, la phase 4 n’a ni queue ni tête, le multivers n’apparaît que dans What if, Loki en terme de série et dans Dr Strange 2 et No way home, incroyable, aucun fil conducteur.

      Répondre
  2. Alors déjà je tiens à préciser que le dieu asiatique est chinois et que c’est une bouchée et non un gâteau 😅 bref les effets spéciaux sont quand même pas mal, certaines choses sont à mitiger, ceci dit cela ne donne pas la suite méritée par son prédécesseur qu’était Ragnarok, à voir pour se faire son propre avis, je dirais 😉
    [Edit : Corrections apportées par rapport aux mentions citées, merci !]

    Répondre
    • Merci pour le complément d’information mais tu es bien tolérante devant tant de niaiserie ! Il ne faut surtout pas encourager les gens à aller voir un ofni pareil sinon ils vont réitérer.

      Répondre
  3. Après c’est aussi un des films où ils ont fait le plus de véritables référence aux attribus de Thor dans la mythologie (le bateau tiré par 2 chèvres et alimenté par Mjolnir c’est dans la légende de Thor, la référence au marteau perdu de Thor normalement perdu chez les géant)
    L’humour est un peu trop présent en effet mais je trouvais ça sympa
    Le fait de faire un Zeus « queutard » c’est pas non plus déconnant quand on connaît la mythologie grec d’autant plus que il a beau s’être fait toucher par sa foudre il n’en a visiblement pas trop ressentis d’effet

    Je met pas un 0 pour le coup moi j’ai passé un bon moment quand même pour ma part

    Répondre
    • Le ridicule ne tue pas, effectivement. Pour les références à la mythologie nordique oui c’est bien de les avoir fait, mais en moins crétin, ça aurait été plus viable. Inutile de ridiculiser des êtres que l’on est normalement en droit d’idôlatrer.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.