Venom: Let there be Carnage, avis symbiotique

Venom : Let there be Carnage

Réalisateur : Andy Serkis
Acteurs : Tom Hardy, Woody Harrelson, Michelle Williams, Naomie Harris, Stephen Graham …
Sortie cinéma française : le 20 octobre 2021

Bat-score 2 sur 5

L’histoire de Venom: Let There Be Carnage

L’histoire de ce deuxième opus, Venom: Let there be carnage tient sur un timbre poste. En effet, le film d’Andy Serkis reprend là où on avait laissé le protecteur létal, qui soit dit en passant, ne le mentionnait pas du tout dans le premier film, là, il n’arrête pas de le dire. Venom, dont l’alter ego est Eddie Brock, se voit le privilège d’interviewer pour ses derniers instants Cletus Kasady, avant la peine capitale… et si vous connaissez les comics, d’une simple morsure naîtra Carnage.

Bande annonce de Venom : Let there be Carnage

Ca va être un Carnage

Et c’est peu de le dire ou de l’écrire, là où le premier film pouvait tirer ses honneurs, c’était sur le design badass de Venom. Ici, tout au plus, il fait caoutchouteux, et cartoonesque. Et le fait de sortir du dos d’Eddie Brock sans arrêt navre, plus que cela ne fait marrer ! A contrario, le design de Carnage est quant à lui très réussi et donne à nouveau un look terrifiant au symbiote. Woody Harrelson (exit le simulacre de perruque), se veut pareil à lui même, et son jeu n’est pas des plus déplaisant. De son coté, Tom Hardy, n’en finit plus de cabotiner et de parler dans le vide à son symbiotique ami.

Carnage issu de la bande annonce

La musique de Venom: Let There Be Carnage

La musique de Marco Beltrami n’a rien de bien marquant. Dommage, là où un peu de dubstep façon Junky XL aurait gentiment accompagné les sorties de Carnage, on se retrouve avec des sons ésotériques.

Extrait de la bande originale

L’origine de Carnage (comics)

Cletus Kasady est un tueur en série psychotique. Après avoir massacré sa famille, il tue sans aucune raison 12 personnes. Jusqu’au jour où il se fera arrêter et deviendra le voisin de cellule d’Eddie Brock. C’est à ce moment là, lorsque Venom s’évade et retrouve son hôte, qu’il fusionne avec un morceau de symbiote. Et, se mélangeant à son système sanguin, devient Carnage. Cette nouvelle itération du symbiote est le pendant sombre et sanguinaire de Venom.

Les autres persos de Venom: Let There Be Carnage

Shriek (Naomie Harris) et sa version papier

Shriek, de son vrai nom Frances Louise Barrison, a le don de manipuler le son sous diverses formes, soit de façon destructrice, soit pour générer des émotions ou prendre des apparences. Elle sera l’acolyte de Cletus Kasady.

Détective Mulligan : et si on nous avait teasé un hypothétique Toxin ? Ceux qui connaissent les comics n’auront pas été dupes, et auront tout de suite fait le rapprochement avec le détective « Pat Mulligan » qui sera bien entendu l’hôte de Toxin, un symbiote incorrigible qui se comporte comme un gamin et à qui il va falloir tout apprendre (voir le comics Toxin : dans la peau d’un flic).

Venom : let there be carnage Détective Mulligan
Mulligan subira t-il le même sort que dans les comics ?

Allez, je vais être sympa, je te mets la moyenne…

Enfin, quand je dis la moyenne, c’est la moyenne de la classe : 2 sur 20. En fait, des erreurs du premier, ils n’ont absolument rien retenu, ça fait du chiffre : « allez hop, on continue ! » Si au moins la Némésis de Venom, à savoir Carnage, faisait son œuvre, et nous offrait plusieurs affrontements… Au lieu de ça, les combats ne se comptent malheureusement que sur les doigts d’une seule main, un comble. De plus, même la durée est relativement courte, car elle n’excède pas les 1h38, scène post générique comprise, c’est pour dire. Le pire c’est que tout cet univers est raccordé au M.C.U. via la scène cachée, merci le multivers ! Finalement, si Kevin Feige reprend l’histoire des symbiotes, cela peut être un bien pour un mal, mais si c’est toujours Avi Arad de chez Sony qui continue aïe aïe…

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.