Dr Strange in the multiverse of madness : avis mystique

Dr Strange in the multiverse of madness

Réalisateur : Sam Raimi
Acteurs : Benedict Cumberbatch, Elisabeth Olsen, Xochitl Gomez, Bruce Campbell, Rachel MacAdams, Patrick Stewart, Benedict Wong, Chiwetel Ejiofor, Hayley Atwell, Lashana Lynch…
Sortie vidéo : 4 mai 2022

Bat-score 5 sur 5

Dr Strange in the multiverse of madness : l’histoire

Bande annonce française

Dr Strange repousse les limites du multivers, entrouvert jusque là dans Spider-Man: no way home, plus loin que jamais. Voyagez dans l’inconnu avec Dr Strange qui, avec l’aide d’America Chavez et d’alliés mystiques, traverse les réalités alternatives hallucinantes et dangereuses du multivers pour affronter un nouvel adversaire bien mystérieux et ô combien surprenant.

Les nouveaux persos de Dr Strange in the multiverse of madness

Il y a bien plein de nouveaux persos, mais que je ne peux en spoiler aucun, pour garder un maximum de surprises. Sachez simplement que ces nouveaux persos apparaissent dans un groupe qui s’appelle les « Illuminati » et qu’ils sont composés de 7 membres, dont on peut voir certains dans la bande annonce, comme par exemple, le prof X incarné par Patrick Stewart, ou encore le Baron Mordo … Cependant ce ne sont pas les mêmes que dans les comics, donc inutile de vous référer aux comics, ils changent vu que l’on est dans le multivers ! Mais une chose est sûre, il faut vraiment que vous voyez les séries What if et Wandavision. Cela pourra vous aider grandement à comprendre les tenants et les aboutissants de certains persos, sans cela vous risquez d’être relativement perdu, assez rapidement.

Dr Strtange in the multivers of madness

Revenons à America Chavez, elle apparaît dans ce nouveau film de Sam Raimi presque comme par magie. Il faut comprendre qu’elle a un pouvoir bien particulier qui est celui d’ouvrir des trous en forme d’étoile dans la réalité, lui permettant ainsi qu’à ses coéquipiers de voyager à travers le multivers et dans d’autres réalités. Dans les comics, elle possède aussi une force surhumaine, ainsi que le pouvoir de voler. Elle peut se déplacer presque aussi vite que la vitesse de la lumière. Chavez a développé la capacité de faire éclater un ennemi en minuscules fragments d’étoiles avec un seul coup de poing. Dans des moments de contrainte extrême, il a été démontré qu’elle projette une grande étoile qui libère une puissante explosion d’énergie, capable de blesser des personnages comme Captain Marvel.

Sam Raimi : le grand retour

Benedict Cumberbatch est Dr Strange © Marvel Studios 2022. All Rights Reserved.

La caméra virevoltante de Sam Raimi est bien de retour avec les super-héros, après Spider-Man et Darkman. C’est avec Dr Strange que Sam Raimi nous retourne le cerveau. Le réalisateur nous plonge au coeur du multivers et dans sa folie horrifique, un peu comme une sorte de suite à la saga d’Evil dead. Il n’oublie d’ailleurs pas de faire un savoureux caméo avec son acteur fétiche Bruce Campbell.

La musique de Danny Elfman

Multiverse of Madness – Danny Elfman

Qui dit Sam Raimi, dit forcément en compositeur, Danny Elfman. Les deux opèrent souvent ensemble pour un gage de qualité rarement égalé. Les thèmes abordés par Danny Elman relatent bien les moments de folie que peuvent contenir le film, et accompagnent le tout merveilleusement bien. Il faut aussi voir un combat orchestré avec des notes de musique, franchement, ça vaut le détour aussi bien visuellement que musicalement.

Avis « des arts » mystique(s)

© Marvel Studios 2022. All Rights Reserved

Le maître des arts mystiques, Dr Strange n’a toujours pas récupéré son titre de sorcier suprême, mais on voit clairement qu’il maîtrise beaucoup mieux, les incantations et sortilèges que Wong. Un bon maître des arts mystiques n’a pas besoin de cela pour exister. Et il nous le prouve grâce à une panoplie et un vocabulaire propre au multivers comme « le rêve passerelle » ou « l’antre cosmique« . Un jargon bien particulier auquel vous trouverez les réponses dans le long métrage de Sam Raimi. Virtuose du cinéma horrifique qui sans trop en faire a quand même réussi à disséminer quelques plans qui lui sont chers, et quelques ressorts comiques unique à son style.

Elizabeth Olsen : Wanda Maximoff © Marvel Studios 2022. All Rights Reserved.

Ce nouvel opus marque un tournant dans le M.C.U. car cette production de Kevin Feige a montré qu’elle pouvait entrer dans le cinéma horrifique sans pour autant être gore. Là où on attendait quelque chose de plus sombre avec Moon Knight. C’est plus une grosse déception qui a pointé son nez au fil des épisodes… Ce Dr Strange in the multiverse of madness, au delà des prouesses filmiques de Sam Raimi nous montre aussi toute la complexité du personnage de Benedict Cumberbatch, mais aussi celui du multivers qui n’avait été qu’effleuré dans le long métrage de Jon Watts, Spider-Man: No way home. Je dirais presque que la phase 4 du M.C.U. commence à être vraiment intéressante et à montrer enfin son vrai potentiel, vivement la suite.

Partager

4 réflexions au sujet de “Dr Strange in the multiverse of madness : avis mystique”

  1. J’adore Doctor Strange meilleur personnage pour le moment ainsi qu’un très bon acteur pour l’incarner (Benedict Cumberbatch le meilleur ❤️) et très bonne critique. Film à aller voir absolument si vous aimez à minima cet univers 😁😍😘 Bravo pour ce chef d’oeuvre 😊

    Répondre
    • Hâte de voir la suite et du M.C.U. et surtout le troisième opus de Dr Strange qui s’annonce toujours plus mystique. Et si les différents caméos pouvaient aussi être vrais par la suite, et insérer pour de vrai ce serait encore mieux ! !

      Répondre
  2. Une très bonne surprise qui m’a rappelé au bon souvenir, dans une certaine mesure, de Jusqu’en Enfer ! ça fait du bien d’avoir un réalisateur qui a un vrai style créatif. Même s’il n’a pas forcément pu aller au bout de ces idées les plus trash, Marvel lui a quand même laissé une certaine liberté et ça fait plaisir.
    Avec ce Dr Strange, j’ai enfin eu globalement ce que j’attendais pour… No Way Home 😅.

    Et en IMAX, on en prend plein les yeux !

    Répondre
    • Et il y a certains effets gores qui font réellement mouche et auxquels on ne s’y attendait pas du tout. Même les morts en putréfaction et d’autres calcinés ou encore les « make up » sur les visages zombifiés ‘miam), franchement on voit que l’on est pas dans le monde des bisounours !

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.