Thy Catafalque – Vadak, l’élégance du Metal hongrois

Thy Catafalque - Vadak

Artiste : Thy Catafalque
Album : Vadak
Label : Season of Mist
Sortie : 25/06/2021
Style : Avant-garde Metal

Bat-score 5 sur 5

Après des mois et des mois de confinements, couvre-feu et autres restrictions, il est grand temps de prendre une bonne bouffée d’air frais et de s’évader en compagnie du 10ème album de Thy Catafalque, intitulé Vadak !

L’artiste hongrois Tamás Kátai, seul et unique membre du groupe, nous invite bel et bien à l’évasion dès le premier contact avec la pochette de l’album réalisée par ses soins. Attardons-nous un peu sur ce visuel : au premier plan, une femme en tenue traditionnelle puis la forêt, immense, à perte de vue, et enfin une police d’écriture sobre et lisible (comme quoi, utiliser une typo illisible pour son logo n’est pas une condition sine qua non pour faire partie de la grande famille du Metal 😇) . Le décor est planté, et bien planté. Quelque chose me dit qu’on va sortir des sentiers battus…

Au tout départ en 1999, Thy Catafalque était une formation Black Metal. Depuis 2011, Tamás Kátai évolue en solo et explore de nombreuses influences musicales telles que le jazz, la pop ou encore le folk pour donner vie à un style qu’il qualifiera d’Avant-garde Metal. Résultat, en 2021, Vadak (“sauvageons” en hongrois) est un vrai régal pour les oreilles. Tamás Kátai (entouré de 16 invités) nous livre un album original, éclectique, tantôt festif, tantôt froid, et toujours de bon goût dans le mélange des genres. Bref, tentons d’explorer tout ceci d’un peu plus près !

Une grande aventure hors des sentiers battus

Szarvas

Wow ! Rien de mieux pour capter mon attention que de commencer l’écoute de Vadak avec des sonorités electro / trance. Je n’étais pas prêt du tout ! La pression monte et les guitares arrivent tranquillement pour laisser place à un déluge de blasts, E-N-O-R-M-E. Szarvas mute rapidement pour prendre sa forme principale accompagnée de chants black Metal mais aussi clairs et solennels. Tout est maitrisé dans les moindres détails.

Thy Catafalque – Szarvas

Köszöntsd A Hajnalt

Deuxième claque, totalement différente, avec Köszöntsd A Hajnalt qui débute sur le chant a capella de Martina Veronika Horváth. L’autre particularité de ce titre est la présence d’une cornemuse électronique. C’est un très joli morceau, fort en émotions.

Thy Catafalque – Köszöntsd A Hajnalt

Gömböc

Gömböc nous emmène sur un terrain plus musclé et 100% instrumental. L’electro s’occupe d’apporter une touche de légèreté à l’ensemble.

Az energiamegmaradás törvénye

Az energiamegmaradás törvénye emboite le pas à vive allure. Dans sa construction et son sens de la mélodie, on pourrait dire qu’ici on lorgne du coté de l’excellent Black Prog d’Enslaved tel qu’il nous l’était servi sur l’album E notamment.

(Vas-y) Móló

Móló est un beau bébé de 10 minutes. Synthwave, samples indus et voix Black Metal font ici bon ménage. Comme je l’avais appréciée du coté de The Lion’s Daughter, la couche Synthwave fait des merveilles pour se méler naturellement au métal et instaurer une ambiance toute particulière, cotonneuse voire inquiétante. On se croirait même en pleine bande originale signée Carpenter Brut sur la dernière partie du morceau.

A kupolaváros titka

A kupolaváros titka nous propose ensuite un grand écart jazzy, digne de JCVD, qui ne dépareillerait pas avec la bande originale du jeu vidéo Persona 5 par exemple.

(Moussa) Kiscsikó

Les surprises continuent avec Kiscsikó qui nous emmène en plein Far West ! C’est totalement inattendu mais diablement efficace et dépaysant.

Piros-sárga

Piros-sárga nous ramène sur le chemin du Metal pavé de diverses touches jazzy, orientales et electro. Et, le clip est très sympa.

Thy Catafalque – Piros-sárga

Dark Vadak

Ah ! C’est au tour du grand Vadak d’entrer enfin en piste pour 12 minutes d’un intense road trip Black Metal-Nier-Automata-iesque. Violon et saxophone entrent dans la danse accompagnés par le retour de Martina Veronika Horváth au chant. Tout simplement sublime, encore une victoire de Vadak !

Zúzmara

La chanteuse continue sur sa lancée pour conclure l’album avec l’atmosphérique Zúzmara. Piano et violoncelle sont mis à contribution. En guise de mot de la fin, je serais tenté de dire : “La neige qui poudroie dans la solitude de notre enfance” ou plus sérieusement, “L’impuissance de l’homme face à la nature…”

Vadak – Tracklist

  1. Szarvas
  2. Köszöntsd a hajnalt
  3. Gömböc
  4. Az energiamegmaradás törvénye
  5. Móló
  6. A kupolaváros titka
  7. Kiscsikó (Irénke dala)
  8. Piros-sárga
  9. Vadak (Az átváltozás rítusai)
  10. Zúzmara

Partager

2 réflexions au sujet de “Thy Catafalque – Vadak, l’élégance du Metal hongrois”

  1. “Ah non ! mais c’est spécial ces gens là, hein ! sous prétexte qu’on les as vu deux fois à la radio, ça y est, ça se prend pour … hein !” Vous comprenez, hein Gérard !?!

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.