NieR: Automata, la bande originale dédicacée

Nier Automata - Bande originale

Avez vous déjà entendu parler de NieR: Automata ? Cette fantastique aventure vidéo-ludique créée par le japonais Yokô Tarô fut saluée par la critique lors de sa sortie sur PS4 en 2017. L’un des plus gros points forts du jeu est sa sublime bande originale composée par Keiichi Okabe. Inutile de vous dire qu’il fallait absolument que je me procure cette OST. Cependant, le temps que je me décide, la boutique en ligne de Square Enix n’affichait plus le produit en stock… (il a fait son retour depuis, alors foncez !). Finalement, c’est grâce à notre envoyé spécial JTom qui se rend tous les ans à la Japan Expo Paris que j’ai pu obtenir mon précieux début juillet ! Alors encore un grand merci 🙂 Cerise sur le gâteau, le coffret est dédicacé et griffonné par Yokô Tarô  et un poil moins cher que sur le store officiel, que demander de plus. Mon compteur de dédicaces passe donc à 2 après celle obtenue lors de la Comic Con de Paris en octobre dernier, Wouhou, mais c’est énorme !

Unboxing bande originale de NieR: Automata

La critique, c’est pas automatique

Vous l’aurez compris, le but principal de cet article est surtout de vous faire part de l’achat de cette version dédicacée plutôt que de rentrer dans le détail d’une critique musicale que je n’aurais pas vraiment su maitriser. D’autant plus que d’autres l’ont très bien fait avant moi (ici par exemple). Néanmoins, puisque je vois que vous insistez au premier rang, je vais quand même vous en toucher deux mots.
Pour faire simple et vu de ma modeste expérience de gamer, j’ai le sentiment que la musique composée pour NieR: Automata est la plus belle bande originale de jeu vidéo jamais créée. Diverses ambiances s’entremêlent tout au long des 3h34 réparties sur 3 cds pour 46 morceaux. On passe ainsi de sonorités tribales, world music, à de l’electro, du symphonique et j’en oublie surement… Le point commun de tout ça : des mélodies toutes plus belles, inspirées, mélancoliques les unes que les autres et qui résonnent au plus profond de moi à chaque écoute. Ceci contribue à rendre très (trop) humains les robots que l’on côtoie au fil de notre partie.

Extrait 1 : A Beautiful Song

Extrait 2 : Possessed By A Disease

Extrait 3 : Pascal

NieR: Automata, plus qu’un jeu, une œuvre à part entière

Dans un avenir lointain… Des envahisseurs venus d’un autre monde attaquent sans crier gare, déchaînant une nouvelle menace : des armes dévastatrices, connues sous le nom de « formes de vie mécaniques ». Confrontée à cette menace insurmontable, l’Humanité est contrainte de fuir la Terre pour se réfugier sur la Lune. Les humains ne tardent pas à former une Résistance composée de soldats androïdes visant à reconquérir leur planète. Pour faire le poids face aux machines des envahisseurs, la Résistance déploie une nouvelle unité d’infanterie androïde nommée YoRHa. Sur la Terre dévastée, la guerre entre machines et androïdes fait rage. Un conflit qui va bientôt faire la lumière sur la réalité oubliée de ce monde… (Source : nier.square-enix-games.com)

Trailer Nier: Automata

Comme énoncé en introduction, NieR: Automata est une fantastique aventure de bout en bout. Pour ceux qui ne le savent pas encore, sachez qu’il vous faudra parcourir le jeu trois fois pour prendre la pleine mesure de son scénario. Lors du premier run, vous incarnez l’androïd 2B assistée de l’androïd 9S. Il est inconcevable de se contenter de cette première partie et d’en rester là scénaristiquement parlant ! Le second run est à peu près similaire au premier en terme de déroulement sauf que vous le vivez au travers des yeux de 9S. Le gameplay va donc évoluer puisque cet androïd est notamment spécialisé dans le piratage. Enfin, pour l’ultime run, vous serez principalement dans la peau d’une autre androïde, A2. Et là, accrochez vous ! Ce troisième run vous propose cette fois ci de prendre la suite directe des deux premiers… c’est à partir de ce moment que j’en ai pris le plus plein la tête en terme d’émotions, de révélations et de rebondissements. Je n’avais plus ressenti cette impression depuis… les deux premiers Metal Gear Solid de Kojima.
Bravo aux équipes du studio PlatinumGames pour nous avoir livré un jeu tellement riche en terme de gameplay couplé à une histoire passionnante de Yokô Tarô.

Tracklist

(CD 1)

  1. Significance – Nothing
  2. City Ruins – Rays of Light
  3. Peaceful Sleep
  4. Memories of Dust
  5. Birth of a Wish
  6. The Color of Depression
  7. Amusement Park
  8. A Beautiful Song
  9. Voice of no Return – Guitar
  10. Grandma – Destruction
  11. Faltering Prayer – Dawn Breeze
  12. Emil’s Shop
  13. Treasured Times
  14. Vague Hope – Cold Rain
  15. Weight of the World English Version

(CD 2)

  1. Significance
  2. City Ruins – Shade
  3. End of the Unknown
  4. Voice of no Return – Normal
  5. Pascal
  6. Forest Kingdom
  7. Dark Colossus – Kaiju
  8. Copied City
  9. Wretched Weaponry: Medium/Dynamic
  10. Possessed by Disease
  11. Broken Heart
  12. Wretched Weaponry: Quiet
  13. Mourning
  14. Dependent Weakling
  15. Weight of the World Song of a Broken World

(CD 3)

  1. Rebirth & Hope
  2. War & War
  3. Crumbling Lies – Front
  4. Widespread Illness
  5. Fortress of Lies
  6. Vague Hope – Spring Rain
  7. Song of the Ancients – Atonement
  8. Blissful Death
  9. Emil – Despair
  10. Faltering Prayer – Starry Sky
  11. Alien Manifestation
  12. The Tower
  13. Bipolar Nightmare
  14. The Sound of the End
  15. Weight of the World Nouveau – FR Version
  16. Weight of the World the End of YoRHa

Bat-score 5 sur 5

Partager

2 pensées sur “NieR: Automata, la bande originale dédicacée

    • 28/07/2018 à 23:34
      Permalink

      N’est ce pas ?! Quelle claque, ce jeu est un OVNI 😀

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *