Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City, Unboxing du steelbook

Resident Evil steelbook

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City

Réalisateur : Johannes Roberts
Acteurs : Kaya Scodelario, Hannah John-Kamen, Robbie Amell, Tom Hopper, Avan Jogia, Donald Logue, Neal McDonough, Lily Gao…
Sortie vidéo française : 24 mars 2022

Bat-score 3 sur 5

L’histoire de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City

« Depuis le départ de la toute puissante entreprise Umbrella Corporation, Raccoon City a sombré jusqu’à la ruine, et une menace terrible se terre au plus profond de ses entrailles. Lorsque le mal se réveille en semant l’horreur, un petit groupe de survivants va unir ses forces pour tenter de découvrir la vérité sur Umbrella, en espérant voir le bout de la nuit… »

Synopsis du film
Bande annonce

Unboxing du steelbook Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City

L’adaptation des jeux vidéo en films a le vent en poupe ces derniers temps. Après Sonic, Mortal Kombat, et Uncharted, cette nouvelle mouture de Resident Evil rattrape un peu le désastre passé, mais cela ne suffit pas pour autant à encenser la saga vidéoludique d’origine. Voici donc le recto et le verso du steelbook de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City.

steelbook avec la tranche de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City
Steelbook Resident Evil

Sur le verso on reconnaît le Lickers, créature emblématique des jeux Resident Evil. Et sur le recto on voit tous les personnages, y compris le corbeau zombifié, ainsi que les portes du mythique Commissariat de Raccoon City.

L’artwork interne du steelbook

artwork interne steelbook Resident evil : bienvenue à raccoon city
L’artwork du steel

Cet artwork interne représente le symbole d’umbrella corporation, le mythique parapluie rouge et blanc.

Le visuel des disques

les visuels des blu-rays Resident Evil : Bienvenue à Raccoon city
Les blu-rays tout en couleurs

Les deux blu-rays ont l’honneur d’être sérigraphiés, l’un reprend le même symbole que l’artwork interne, dommage pour la répétition. Et le blu-ray 4K écope d’un visuel différent, celui du doberman zombifié, iconique !

Avis post-mortem de ce Resident Evil : Bienvenue à Raccoon city

Johannes Roberts avait l’immense privilège de laver l’affront que les fans avaient subit lors du premier portage de la célèbre saga vidéoludique Resident Evil. Et ô surprise, qui retrouve t-on en tant que producteur exécutif ? Paul W S Anderson. Celui là même responsable de l’odieuse version précédente. Roberts nous livre un film un poil trop condensé à mon goût mais avec des plans qui retracent la tension des jeux vidéo. L’ambiance y est pesante comme dans les matériaux d’origine. Les deux premiers Resident Evil sont au menu de l’histoire, malheureusement bien trop charcutés pour en garder l’essentiel. Les grands oubliés sont notamment le Tyran (virus T), Barry Burton, les Hunters.

Plan pour plan avec le jeu vidéo

Petit problème de casting, Leon S Kennedy (Avan Jogia) ne ressemble pas du tout à son homologue vidéoludique, tout comme Jill Valentine (Hannah John-Kamen) , cela reste un sacré sacrilège, tant la ressemblance est si lointaine !

Lily Gao est la seule vraie bonne surprise niveau casting, tant elle colle bien avec son personnage. Petit hic, elle n’apparaît que 30 secondes dans la seule scène cachée du film.

En…fin

Finalement, le film a tellement fait un flop au cinéma, qu’il ne faut même pas escompter voir une suite. C’est dommage, car même s’il y avait de très grandes libertés, on était quand même beaucoup plus proche des jeux, que la version avec Milla Jovovich. L’intention était là, mais cela ne suffit malheureusement pas pour faire un bon film.

Lisa Trevor personnage rajouté dans le long métrage

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.