Garmarna – Förbundet, entre modernité et tradition

Garmarna - visuel de l'album Förbundet

Artiste : Garmarna
Album : Förbundet
Label : Season of Mist
Sortie : 6 novembre 2020
Style : Folk rock

Bat-score 5 sur 5

La Toussaint est passée, le confinement est de retour, l’hiver vient à grands pas et la nuit tombe chaque jour un peu plus tôt… Autrement dit, l’heure n’est pas vraiment à la fête. La musique de Garmarna tombe à point nommé pour illustrer cette épreuve si particulière que nous traversons.

Il était une fois…

Les suédois de Garmarna ne sont pas des nouveaux venus sur la scène Folk Rock. Emma Härdelin, Stefan Brisland-Ferner, Jens Höglin, Rickard Westman et Gotte Ringqvist sont même les pionniers du genre depuis la formation du groupe en 1990. Voilà qui ne nous rajeunit pas. Comme toujours en musique, il n’est jamais trop tard pour faire des découvertes !

Membres du groupe Garmarna © Garm
© Garm

Förbundet, 7ème album du groupe, propulse notre imaginaire en plein univers “Heroic Fantasy” / “Dark Fantasy” de par son ambiance mais aussi ses textes. Ici, la voix de la chanteuse Emma Härdelin nous envoute littéralement en nous racontant la beauté de vivre mais aussi de dire adieu aux êtres chers, sur fond d’histoires médiévales. Inconsciemment, mon cerveau a tout de suite connecté cette étonnante surprise musicale au dernier jeu vidéo God of War se déroulant en pleine mythologie nordique. Je trouve que l’album illustre bien le parcours initiatique du jeune Atreus suite à la mort de sa mère. C’est beau, puissant, épique et poignant.

Le style Garmarna : un maelström d’influences

Garmarna – Ramunder

S’il y a bien une chose à laquelle je ne m’attendais pas en écoutant un album de Folk rock (au delà du fait que je ne m’attendais pas à en écouter un tout court), c’était de tomber dès le titre d’ouverture, Ramunder, sur des sonorités électroniques. Quand on apprend que parmi les nombreuses références du groupe se trouvent par exemple Nine Inch Nails et Björk, on comprend mieux pourquoi. Avec Förbundet, l’aspect electro est alors lattant, aigissant en tapinois dans l’ombre pour apporter une touche industrielle froide voire menaçante.

Coté Folk, les instruments typiques de ce style sont nombreux. On recense ainsi vielle à roue, tagelharpa, kantele, moraharpa, mandoline, guimbarde, bref, tout un tas d’instruments dont je ne connaissais pas le nom jusqu’à maintenant. On en apprend tous les jours et le résultat est saisissant de beauté.

Ainsi, les 9 titres de l’album forment un tout Folk-Rock-Electro qui se tient formidablement bien de A à Z. Ce mélange des genres me rappelle dans une certaine mesure les travaux de Daniel Pemberton sur la bande originale du film King Arthur qu’on pouvait qualifier de rock médiéval.

Garmarna – “Två Systrar”

Vous l’aurez compris, j’ai un immense coup de cœur pour cette découverte improbable (“improbable” pour le bourrin que je suis, enfin… le bourrin qu’on pense que je suis). Je ne sais pas si le reste de la discographie des suédois me plaira mais si j’ai bien compris leurs propos, Förbundet serait bien leur production la plus sombre à ce jour. Ceci explique surement cela.

Förbundet – Tracklist

  1. Ramunder
  2. Två Systrar
  3. Dagen Flyr
  4. Sven i Rosengård
  5. Ur världen att gå
  6. Vägskäl
  7. Lussi Lilla
  8. Avskedet
  9. Din Grav

Partager

2 pensées sur “Garmarna – Förbundet, entre modernité et tradition

  • 11/11/2020 à 12:00
    Permalink

    C’est vrai que c’est assez plaisant, le chant suédois est atypique.
    Si Dolores O’riordan n’était pas décédée, j’aurais dit que c’était elle. (c’est la voix des Cranberries)

    Répondre
    • 11/11/2020 à 18:48
      Permalink

      Ah merci, je me sens un peu moins seul…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.