Unboxing Deadpool 2 Edition Spéciale E.Leclerc

J’avais raté Deadpool 2 au cinéma et à vrai dire, sur le coup, je n’avais pas spécialement envie d’aller le voir. Pourtant j’avais plutôt un bon souvenir du premier opus. Et puis… l’idée a fait son chemin entre temps. Je me disais que j’achèterai la version blu ray, mais seulement en édition classique, et puis… je suis tombé sur une offre promotionnelle proposée par le site Espace Culturel Leclerc : -10€ sur la précommande de l’édition spéciale E.Leclerc. Ce qui revenait par conséquent à payer 24€99 le steelbook accompagné d’un porte clef Pop, soit le même prix que l’édition blu ray standard, soit 5€ de moins que le steelbook seul.

Effort Maximum sur l’unboxing

L’anti-Domino des livraisons

Dans Deadpool 2, vous avez fait la connaissance de Domino dont le super pouvoir est… d’avoir de la chance ! Hé bien moi, une fois de plus j’ai eu un petit contre-temps avec ma commande. Initialement prévu pour une sortie le 17 octobre, mon colis est finalement arrivé 12 jours plus tard. Visiblement Leclerc a subi un retard d’approvisionnement de la part de son fournisseur. Je n’étais pas pressé plus que ça d’obtenir mon précieux mais c’est toujours frustrant d’attendre quelque chose qui devrait déjà être là depuis longtemps. Enfin, ce n’est évidemment pas la fin du monde… 😉 .

« ¿Dónde está la biblioteca? »

Brièvement, voici en quelques mots mon ressenti sur le film de David Leitch. Pour une première vision (sans pierre de l’esprit… merci Thanos) j’ai opté directement pour la version longue. Globalement j’ai passé un sympathique moment. Je n’ai pas vu les presque 2h20 passer. Nous sommes dans la continuité du premier opus mais sans l’effet de surprise de ce dernier, avec ses qualités mais aussi ses défauts. En voici quelques-uns :

Les +

– l’introduction bourrée d’action aux quatre coins du globe
– les références super-héroiques et méta que seuls le vendeur de BD des Simpsons ou Sheldon Cooper peuvent comprendre
– la violence graphique fidèle aux comics et au jeu vidéo
– le Fléau impressionnant
– Domino et Cable ont la classe
– Deadpool en scooter

Deadpool en scooter

Les –

– trop de vannes graveleuses (au bout d’un moment c’est bon on a compris… Du peu que je connaisse Deadpool dans les comics (j’en ai quand même quelques uns en ma possession) je ne l’ai jamais vu aussi obsédé que dans les films. La version longue non censurée en a peut être rajouté une couche à ce sujet ceci dit… à vérifier à l’occasion)
– le générique d’ouverture avec Céline Dion (sérieux ? o_O)
– pas de thème musical vraiment identifiable (contrairement à la b.o. de Deadpool premier du nom)
– manque de véritable enjeu ?

Et vous, avez vous apprécié ce Deadpool 2 ? Préférez vous la version cinéma ou la version longue ?

Partager

Une pensée sur “Unboxing Deadpool 2 Edition Spéciale E.Leclerc

  • 14/11/2018 à 18:13
    Permalink

    J’ai pas vu la version longue mais je veux bien la voir.
    Par contre dans les moins je rajouterais la X force toute cheaps et les pouvoirs de Domino pas du tout identifiables.
    Et dans les plus, les scènes cachées mieux que tout le film.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.