IronHeart : la relève d’Iron Man

Riri williams est une vraie force de la nature. Mue par l’énergie et l’enthousiasme de sa jeunesse (15 ans), et dotée d’une intelligence hors du commun, elle a fabriqué une armure pour combattre les criminels. Elle se sent ainsi prête à remplacer Tony Stark sous l’identité d’Iron Man, le richissime inventeur étant dans le coma. Mais Riri a-t-elle vraiment l’étoffe d’une héroïne ?

  

Les bases de l’histoire

Si tout comme moi vous êtes un puriste, voir une relève à nos plus grands super-héros peut rebuter de prime abord.

Effacer un Tony Stark aussi iconique et le remplacer par une jeune afro-américaine du nom de Riri Williams, peut gêner, surtout que l’on aurait plutôt vu un « James Rhodes » déjà plus habitué dans l’armure.

Oui mais tout cela, c’était sans les éléments funestes de Civil War 2 (<= oups j’ai spoilé un peu non ? ! ?).

Deuxième point qui peut sembler surprenant ces derniers temps, c’est de voir apparaître des femmes (pas de misogynie de ma part, hein, loin de là!) dans les costumes et armures de super-héros masculins :

Peggy Carter qui devient la nouvelle Captain America

Thor qui se trouve une Thorette (Thor Girl alias Tarene Olson)

Iron Man qui devient IronHeart

Spider-Man et ses Spider-Gwen, Spider-Girl, Spider-Woman, Silk, (<= là c’est différent cela vient du spider-verse) et il y en a plein comme ça…

Surprenant oui, mais tant que c’est bien écrit, comme avec IronHeart sous la plume de Brian M. Bendis.

 

Brian M. Bendis a justement écrit aussi Civil War 2 qui se trouve être les prémices de cette histoire de fous, où Riri Williams va apprendre à devenir une héroïne et devinez avec qui comme mentor ?

De nouveaux ennemis

IronHeart alias Riri Williams va donc affronter, Rhino (oui le Rhino de Spidey), Animax et le Techno-Golem comme premiers ennemis, avec Rescousse (Pepper Potts) comme alliée pour le second ennemi, un tout petit peu plus coriace qu’à l’accoutumée.

Animax est une mutante pouvant créer des monstres imaginaires tirés de son propre ADN, quant au Techno-Golem, de son petit nom Tomoe, est une inhumaine pouvant contrôler toute technologie par la pensée.

Imaginez ce que cela peut faire en face de plusieurs armures… ah bah oui forcément, on se retrouve un peu démunis voire à poil… si on n’est pas habillée en dessous… et quand on n’a plus du tout d’armure pour combattre une horde de ninjas, ça devient tout de suite plus difficile, pour n’importe qui d’ailleurs !

   

Fin ouverte

Au final c’est une excellente histoire, déroutante au début mais très vite immersive par la suite, que nous livre Brian Michael Bendis.

Il signe ici un nouveau petit bijou de la nouvelle narration super-héroïque, vivement la suite avec pourquoi pas un Iron Man Venomisé. En tout cas le premier opus se termine sur un cliffhanger faisant penser au film Avengers l’ère d’Ultron, mais je ne vous en dis pas plus, je risquerais le « spoil total ».

 

Brian Michael Bendis marche sur les pas de Stan Lee.

Partager

2 pensées sur “IronHeart : la relève d’Iron Man

  • 09/11/2018 à 13:45
    Permalink

    Et votre fille, elle en pense quoi ? 😀

    Répondre
    • 09/11/2018 à 21:50
      Permalink

      Elle a bien paimé aussi.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.