Two Fingers – Fight! Fight! Fight!, c’est du lourd

Two Fingers - Fight! Fight! Fight! - visuel album

Artiste : Two Fingers
Album : Fight! Fight! Fight!
Label : Nomark
Sortie : 15/05/2020
Style : IDM / Hip-hop

Bat-score 4 sur 5

Two Fingers, 2 doigts coupe-faim

Depuis le 15 mai, le nouvel album de Two Fingers intitulé Fight! Fight! Fight! est officiellement disponible, en version numérique uniquement pour le moment. Une campagne de financement pour une version vinyle est d’ailleurs en cours (pas de cd, malheureusement pour moi).

Derrière ce pseudonyme, au faux air de Twix, se cache en réalité le génie de l’électro Amon Tobin. Grand fan du brésilien, je suis néanmoins un peu moins réceptif à son style depuis l’opus ISAM. Toutefois, ses travaux en tant que Two Fingers comblent largement mes attentes.

Un style unique

N’avez-vous donc jamais entendu un morceau de Two Fingers au détour d’une publicité ? Je vous parie que si ! Sauf erreur de ma part, Fools Rhythm (du précédent album) fut utilisé dans au moins deux publicités télévisées (pour une marque de sport et un site de rencontre) ainsi qu’un teaser pour le jeu vidéo Borderlands 3. Alors, ça vous aide à mieux cerner ce dont il est question ici ?

En effet, le style de Two Fingers est facilement identifiable : une rythmique typée Hip-hop, d’énormes basses et un sens du sampling et de la mélodie unique. Il est indéniable que le résultat est d’une redoutable efficacité.

Ainsi, le petit dernier composé de 10 titres ne déroge pas à la règle définie depuis le début du concept. En revanche, aux premières écoutes, j’ai trouvé l’ensemble plus difficile d’accès, moins direct que Fools Rhythm. En d’autres termes, il m’a fallu digérer l’œuvre avant de l’apprécier pleinement, signe que cette musique est plus complexe qu’il n’y parait !

Décryptage de l’album

Tout d’abord, dès l’entame de l’écoute en reconnait le style inimitable de l’artiste avec le titre éponyme suivi de You Ain’t Down. Les basses y sont par conséquent lourdes et l’ambiance hypnotique.

Fight! Fight! Fight!

Ensuite, Razzy Beat, créé en collaboration avec Ivy Lab, accélère quelque peu la cadence pour une ambiance que je qualifierais de froide / industrielle.

Puis vient le tour de Rockyou Feelit qui introduit quelques paroles sur des sonorités drum and bass et un rythme Hip-hop.

ZX Rhythm ouvre par la suite la voie en terme d’expérimentation sonore. Les beats y sont notamment décousus et certains effets nous donnent l’impression d’avoir la tête sous l’eau.

S’en suit l’oppressant Zero Face composé aux cotés de G Jones. L’espace de 3 minutes 38, je retourne dans l’univers de Watchdogs 2 dont j’avais beaucoup apprécié l’ost signée Hudson Mohawke.

Led Moon Rhythm nous transporte dans une ambiance floue, cotonneuse, comme s’il s’agissait d’un rêve étrange.

LALA Rhythm nous fait voyager du côté du Moyen Orient, peut être ? On reconnait bien là une fois de plus la patte d’Amon Tobin avec son sens de la mélodie qui fait toute la différence.

Nuff Swizz Rhythm serait à mon sens la bande son parfaite pour remonter le temps ou… rembobiner une cassette vidéo.

Boss Rhythm se veut pesant et s’oriente lui aussi vers une mélodie orientale vers la fin.

Boss Rythm

Enfin, Unknown Trauma, avec le concours de Little Snake, risque d’en traumatiser certains vu son degré de complexité. Je dirais même plus, l’ombre d’Aphex Twin semble planer sur cette conclusion tellement elle peut sonner dérangeante.

Fight! Fight! Fight! – Tracklist

  1. Fight! Fight! Fight!
  2. You Ain’t Down
  3. Razzy Beat
  4. Rockyou Feelit
  5. ZX Rhythm
  6. Zero Face
  7. LED Moon Rhythm
  8. LALA Rhythm
  9. Nuff Swizz Rhythm
  10. Boss Rhythm

That Girl ?

Aller en guise de bonus, je vous fais découvrir le morceau That Girl, titre extrait du second album de Two Fingers, Instrumentals, et présent dans la bande originale du jeu vidéo Blur (quel jeu mais quel jeu mes amis ! Ma PS3 me manque avant tout juste pour ce jeu. Qu’est ce que j’ai pu y passer des heures en ligne…).

Pour conclure définitivement, puisque vous êtes descendus jusqu’ici, sachez qu’Amon Tobin a composé les bandes originales du premier opus de la saga inFAMOUS (écoutez moi ce générique de fin) et de Splinter Cell : Chaos Theory.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.