Septicflesh – Infernus Sinfonica MMXIX, l’enfer s’invite sur scène

Septicflesh - Infernus Sinfonica MMXIX

Artiste : Septicflesh
Album : Infernus Sinfonica MMXIX
Label : Season of Mist
Sortie : 31/07/2020
Style : Death Metal Symphonique

Bat-score 5 sur 5

Septicflesh déchaine les enfers sur scène

En cet été 2020, Septicflesh nous apporte un cadeau que j’attendais par dessus tout depuis que j’ai découvert le groupe en 2008 au travers de l’album Communion. Quand on sait que les grecs ont enregistré leurs quatre derniers opus en compagnie de l’orchestre FILMharmonic de Prague, il paraissait inconcevable qu’un jour ils ne franchissent pas le pas pour organiser un concert d’une telle envergure avec plus de 100 musiciens sur scène. Dimmu Borgir l’avait fait en 2011, Septicflesh l’a donc aussi mis en œuvre en février 2019 à Mexico ! 17 mois plus tard, mon précieux coffret numéroté (317 / 3500) contenant un Blu Ray et deux cds est enfin arrivé.

visuel coffret blu ray - Infernus Sinfonica MMXIX
L’artwork de Infernus Sinfonica MMXIX est une fois de plus l’oeuvre de Seth Siro Anton
visuel coffret blu ray - Infernus Sinfonica MMXIX

Un concert titanesque

Extrait concert Infernus Sinfonica MMXIX par Septicflesh

Infernus Sinfonica MMXIX, c’est avant tout un concert titanesque réunissant 140 musiciens et choristes sur la scène du Metropolitan Theater of Mexico City. Le décor, équipé de grandes colonnes évoquant par exemple un temple grec, se prête particulièrement bien à la prestation du groupe. Pendant 1h25, Seth Siro Anton (chant, basse), Christos Antoniou (guitare, orchestrations), Sotiris Anunnaki V (chant clair), Kerim “Krimh” Lechner (batterie) et Dinos “Psychon” Prassas (guitare) sont ainsi accompagnés par les ensembles Symphonic Experience Orchestra, Enharmonía Vocalis Choir et National University of Mexico Children’s and Youth Choir. La setlist de Infernus Sinfonica MMXIX est parfaite et passe en revue 15 titres provenant équitablement des albums Communion, The Great Mass, Titan et Codex Omega. Seule l’introduction 100% orchestrale est une nouveauté proposée spécialement pour l’occasion. D’abord mystérieuse, elle nous plonge ensuite dans la terreur pour enchainer directement avec le tube Portrait of a Headless Man

Intro

Une Communion Metal / Classique parfaite

Ensuite ? Je n’irai pas cette fois jusqu’à détailler le concert piste par piste. Je dirai juste que chaque morceau joué est plus épique que le précédent, chacun me filant la chair de poule au passage. La qualité du son est incroyable, on s’en prend plein la tête et les oreilles tellement Septicflesh et l’orchestre ne font qu’un. La recette n’a jamais été aussi belle que dans cette formule scénique. Une violence extrême d’un coté associée à une ambiance apocalyptique et cinématographique de l’autre. De plus, les interventions de Sotiris avec son chant clair conférent une dimension encore plus mystique voire incantatoire à l’ensemble (il ressemble tellement à Raspoutine dans Hellboy en plus…).

The Vampire from Nazareth

J’ajouterais également que j’ai totalement redécouvert l’album Codex Omega grâce à l’interprétation de titres tels que Portrait of a Headless Man, Martyr, Enemy of Truth, Dante’s Inferno. Oui, depuis sa sortie en 2017 je n’étais jamais parvenu à apprécier totalement cet album… L’heure du déclic a enfin sonné. Je n’oublie pas Dark Arts, et sa magnifique introduction à la harpe, qui ne pouvait finalement pas conclure de plus belle manière l’événement !

Extrait concert Infernus Sinfonica MMXIX par Septicflesh

A Great Mass of Energy

On sent les membres du groupe particulièrement heureux de proposer ce concert exceptionnel à leurs fans. Il y en a notamment un qui en fait peut être même un peu trop, haha. En effet, le chanteur Seth Siro Anton, en plus de présenter quasiment chaque chanson, sollicite régulièrement le public pour participer. En soit, c’est cool, mais il en rajoute un peu trop à compter “1, 2, 3” ou à demander “Are you ready my friends ? (ou Motherfuckers, au choix…)” toutes les deux minutes. Et puis, vient la chanson Anubis sur laquelle il grille presque la priorité à l’intervention de Sotiris… Bon, ce n’est pas bien grave, au moins il met du cœur à l’ouvrage (quels cris de déchirement sur le sublime Dogma of Prometheus d’ailleurs !).

Extrait concert Infernus Sinfonica MMXIX par Septicflesh

Pour finir, ce formidable Infernus Sinfonica MMXIX met officiellement un terme au contrat liant Septicflesh au label Season of Mist. Les grecs portent désormais les couleurs du géant Nuclear Blast. Continueront-ils sur cette lancée ? Reviendront-ils à un style plus proche de celui de leurs débuts quand leur nom s’écrivait encore en deux mots ? Premier indice via ce teaser(on dirait la musique des bandes annonces de TENET non ?)

Infernus Sinfonica MMXIX – Tracklist

  1. Intro
  2. Portrait of a Headless Man
  3. Martyr
  4. Prototype
  5. The Pyramid God
  6. The Enemy of Truth
  7. Communion
  8. The Vampire from Nazareth
  9. Dogma of Prometheus
  10. Lovecraft’s Death
  11. Dante’s Inferno
  12. Persepolis
  13. A Great Mass of Death
  14. Anubis
  15. Dark Art

Point technique

Attention, le Blu Ray est encodé au format NTSC, le standard américain. Autrement dit, à moins que vous ayez une PS4 (son lecteur est dézoné), vous pourriez rencontrer un problème pour lire le disque…

Partager

2 pensées sur “Septicflesh – Infernus Sinfonica MMXIX, l’enfer s’invite sur scène

  • 31/08/2020 à 00:22
    Permalink

    Très bon article, ça donne envie de m’acheter le bluray ! (à défaut pour l’instant j’écoute le live qui est dispo sur Spotify).
    Que dire … que dire … j’ai découvert le groupe à l’époque de Sumerian Daemons (oui ça remonte un peu, ça ne nous rajeunit pas mon brave monsieur !!) et que d’évolutions !
    Une claque à chaque album, qui s’est un peu estompée avec le petit dernier Codex Omega, qui pour moi à la limite ferait un bon CD2 pour Titan.
    Depuis quelques jours je m’écoute à nouveau les albums, ils sont doués ces ptits grecs lol. Et après avoir vu Tenet où la bande son est omniprésente et opressante, je me dis que SepticFlesh aurait très bien pu composer la BO du film (bon sans les chants sinon les spectateurs se seraient enfuis pour de bons, déjà que la complexité a dû en perdre … bref je m’égare lol).
    En tout cas s’il y a bien un concert auquel j’aurais aimé assister c’est celui-ci, avec les chœurs et l’orchestre ça doit être tout simplement grandiose à vivre (et que dire pour les artistes, quel pied ça doit être pour eux !).
    Aller je retourne écouter Codex Omega, je vais ptet finir par l’apprécier à sa juste valeur en attendant le prochain album (qui j’espère me mettra une bonne grosse claque comme les précédents)

    Répondre
    • 31/08/2020 à 14:57
      Permalink

      Il me semble avoir lu il n’y a pas si longtemps sur la page FB de Septicflesh que Christos Antoniou avait été engagé pour composer une bande originale de film 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.