Ralph 2.0 : critique

Ralph 2.0 alias Ralph casse internet a eu le droit à une avant première de trois mois, lors de la grande journée des enfants et j’ai eu la chance de me procurer une place.

Ralph 2.0 sort donc en France, le 13 février 2019.

L’histoire :

Ralph 2.0 commence là où le premier opus s’était terminé. Le quotidien très bien huilé des personnages Ralph et son amie Vanellope commence à les ennuyer et c’est sans compter sur l’arrivée du Wifi dans leur petit univers de jeux d’arcade.

Ralph en voulant distraire Vanellope avec un nouveau circuit, fait casser bien malgré lui la manette du jeu d’arcade de Sugar Rush dont Vanellope est l’héroïne.

Ils devront pour sauver le jeu parcourir internet et trouver notamment Ebay pour se procurer la pièce rare.

Rapidement dépassés par le monde qui les entoure, ils vont devoir demander de l’aide aux habitants d’Internet, les Netizens, afin de trouver leur chemin, et notamment à Yesss, l’algorithme principal, le cœur et l’âme du site créateur de tendances BuzzzTube

Les références :

Le film de Rich Moore et Phil Johnson ne manque pas d’humour et de références, tout comme le premier aux jeux vidéos, notamment, mais pas que …

En effet en arrivant dans internet, Ralph et Vanellope font la connaissance d’un moteur de recherche, qui dès que vous prononcez la moindre syllabe ou onomatopée cherche un mot en correspondance sur la toile.

Les multiples références sur internet ne s’arrêtent pas à Ebay et montrent aussi les géants d’internet comme la tour Google (prononcer gougleu).

Vu que c’est un film estampillé Disney, il y a un passage obligé dans le monde des princesses, et la réaction de Vanellope est tout aussi drôle : »beeeuuurrrkkk !!! »

il y a aussi des caméos d’Iron Man et même de Stan Lee (l’un de ses derniers clins d’œil, R.I.P.) ainsi que les persos Pixar…

Dans l’internet de Ralph 2.0Wikipédia est symbolisé par une tour avec au sommet un livre , les bloqueurs de pubs sont représentés comme des policiers, quant aux pubs et aux spams ils se matérialisent comme des personnages malades ou ivres.

Musique :

Imagine Dragons signe ici la chanson phare du long métrage : « Zero », bien pêchue, à l’image du film et de mémoire on n’entend Daft Punk que dans la bande annonce, à moins que je ne m’amuse.

 

La scène post générique :

De loin, la scène la plus drôle de cette suite, une petite fille se plaint de la bande- annonce trompeuse, elle finit par jouer à un jeu vidéo sur sa tablette et on voit Ralph et Vanellope qui veulent y jouer aussi. Ralph finit encore par tout casser en donnant trop à manger à un des personnages (le lapin).

Au final c’est donc un très bon cru que cette suite « des mondes de Ralph« , où l’on voit son univers s’étendre à l’internet avec de savoureux seconds rôles et des références excessivement drôles. Ralph 2.0 devient donc un must et s’offre même le luxe de dépasser son aîné. Ne boudez surtout pas votre plaisir en allant voir cette suite dès sa sortie !

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.