Aurion, l’héritage des Kori-Odan – du jeu vidéo à la bd

En cette fin d’année, je vous propose de voyager du coté de Zama, petite cité dans laquelle se passe l’action d’Aurion, l’héritage des Kori-Odan. Cette bande dessinée, sortie cet été, est l’adaptation du jeu vidéo du même nom développé par le studio camerounais Kiro’o Games. D’ailleurs, lors de sa sortie en 2016, les aventures vidéo-ludiques du héro Enzo Kori-Odan furent relativement bien accueillies par la presse spécialisée.

Aurion - Tome 1 - L'héritage des Kori-Odan

This is AURION !

L’intrigue commence par la présentation de l’Aurion : « une énergie spirituelle qui enveloppe tous les plans de la réalité ». En termes geek, c’est en quelque sorte un mix de la Force de Star Wars, du Ki de Dragon Ball ou encore de la maitrise des éléments d’Avatar, le dernier maître de l’air. De bien belle références en somme.

Place ensuite à l’intrigue principale. Les faits se déroulent le jour du couronnement et mariage du héro Enzo Kori-Odan. Et là, c’est le drame… Pendant ce temps là, la cité est attaquée. Le roi, tout juste couronné, entend bien défendre son peuple…

L’histoire est bien menée, simple et efficace. Les scénaristes vont droit au but et ne s’embarrassent pas de multiples sous intrigues. De plus, quelque chose me dit qu’ils sont fans du film 300 de Zack Snyder, à vous de retrouver les références, ha ha !
Enfin, des pages de transition expliquant les techniques de combat et armes employées par le héro ponctuent régulièrement l’ouvrage. Un bon point pour en savoir plus sur l’univers d’Aurion. Cette façon de faire m’a clairement fait penser aux écrans de chargement des jeux video. Vous savez, ces écrans sur lesquels sont prodigués des conseils, des rappels de gameplay etc… C’est bien trouvé et en totale adéquation avec les origines du projet.

Un style qui monte en puissance au fil des pages

Les dessins sont globalement réussis, fins et précis et… ils deviennent de plus en plus impressionnants au fil des pages ! Comme leur protagoniste, les artistes passent ainsi en mode « héritage ultime » pour illustrer un combat final qui flatte la rétine avec un déluge de couleurs et d’effets spéciaux. On en prend plein les yeux, d’autant plus que les doubles pages épurées de texte sont légion.

Enfin, un petit mot sur la traduction qui n’est pas totalement parfaite.  Ainsi, on relève une ou deux petites coquilles au niveau des  accords. D’un point de vue syntaxique également avec parfois des espaces manquants entre les mots et le point d’interrogation ou le point d’exclamation. Bon, c’est une première expérience après tout. Le tir sera surement rectifié pour la suite.

Une histoire qui a du potentiel

Pour conclure, ce premier contact avec la mythologie d’Aurion fut relativement plaisant. Ce tome 1 nous laisse sur un cliffanger donc… vivement la suite ! A ce sujet, l’équipe créative nous annonce disposer, grâce au jeu vidéo, d’un potentiel de 200 chapitres. Voilà qui promet !
En attendant, vous pouvez vous procurer Aurion, l’héritage des Kori-Odan via son site officiel.

Partager

Une pensée sur “Aurion, l’héritage des Kori-Odan – du jeu vidéo à la bd

  • 24/12/2019 à 05:55
    Permalink

    J’ai eu l occasion d’en lire un bon bout et effectivement c’est très agréable à lire, même si pas très connu, on se laisse facilement entrainer.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.