Kingdom Hearts Melody of Memory : en avant la musique !

KINGDOM HEARTS Melody of Memory - version PS4

Kingdom Hearts Melody of Memory
Studio de développement : Indieszero
Editeur : Square Enix
Sortie : 13/11/2020

Bat-score 4 sur 5


Bonjour à tous, on se retrouve pour un test/avis sur Kingdom Hearts Melody of Memory. J’espère que vous avez apprécié la boutade avec la musique dans le titre. C’était fait exprès mais vous aviez compris… Non ? Bon, sinon on va spoiler à un moment, vous êtes prévenus.


Un jeu avec les persos Disney ?

C’est quoi Kingdom Hearts ? C’est le jeu de la clé Il s’agit ni plus ni moins d’une licence extrêmement ambitieuse (rien que ça) menée d’une main de maître par Tetsuya Nomura. Quel exercice périlleux que de résumer l’histoire de cette saga. Nomura maîtrise son histoire et son sujet comme nul autre. Absolument TOUT a un sens dans son histoire. J’en parlerais dans un autre article.

Kingdom Hearts est un Action RPG édité par Square Enix. Pour résumer grossièrement, c’est une licence qui utilise l’univers des films Disney pour raconter sa propre histoire. Vous voyagez de mondes en mondes Disney, mais également dans des mondes propres à la saga comme la ville de Traverse, la cité du Crépuscule et la Nécropole des Keyblades

Des épisodes annexes à foison !

Cette saga regorge d’épisodes annexes allant d’un épisode qui utilise des cartes (Chain of Memories ou Pain of Memories pour les intimes) à un épisode où vous gérez des “animaux de compagnie” pour débloquer des compétences (Dream Drop Distance).

Il existe également 2 épisodes sur mobile : Union X Cross et Dark Road. Ce sont 2 opus longs et pas super intéressants (seulement d’un point de vue gameplay) mais qui vont avoir une importance capitale pour la suite des évènements.

Les épisodes annexes ont pour habitude de nous sortir de notre zone de confort de joueur. Ne nous mentons pas, les épisodes canoniques de cette saga (I, II et III) sont relativement faciles à prendre en main à côté des épisodes annexes. Ces épisodes annexes sont d’ailleurs tout aussi importants que les épisodes canoniques. Si votre expérience de jeu se limite à Kingdom Hearts I, II et III, vous allez être paumés. Vous allez vous poser des questions du style :

“C’est qui ce vieux chauve ? Pourquoi un des personnages ressemble à Roxas comme 2 gouttes d’eau ? C’est qui cet espèce de Dark Sora ?”

Bon, après ce résumé chaotique, venons-en à la question suivante : pourquoi Melody of Memory est si particulier ?

L’après Kingdom Hearts III

En dehors du DLC Re : Mind sorti en début d’année 2020, Melody Of Memory est le premier épisode console post Kingdom Hearts III. KH III possède une fin littéralement DANTESQUE et a l’intelligence d’amener la suite progressivement et non comme un cheveu sur la soupe. Le soft était clairement attendu au tournant. Nous sommes dans l’attente de réponses. Nous sommes repartis de cet épisode avec davantage de questions. La magie Nomura a encore fait des siennes. Melody Of Memory est un jeu de rythme développé par Indieszero, le studio derrière Theatrhythm Final Fantasy.

Ca consiste en quoi ?

Niveau gameplay, nous sommes généralement sur une “piste musicale”. La musique commence, des ennemis débarquent et il faut frapper au rythme de la musique. Les ennemis arrivent de face, ce qui est assez déroutant au début. Dans Theatrythm, tout se jouait de profil, et visuellement, c’était peut-être plus pratique (je n’y ai pas joué). Il vous faudra un temps d’adaptation au début, car on ne sait pas trop à quel moment appuyer pour frapper l’ennemi. Une fois ce détail réglé, force est de constater que sous cet aspect “gadget”, nous avons un jeu vraiment bien pensé, que ce soit en difficulté débutant, standard ou expert. Les touches L1, R1 et X servent pour frapper, O pour sauter et si vous maintenez cette touche enfoncée, vous planerez.

On fait un bœuf ?

Vous avez la possibilité d’incarner 4 équipes différentes. L’équipe classique, composée de Sora, Donald et Dingo. Puis, l’équipe Days (358/2 Days) composée de Roxas, Axel et Xion. Après, l’équipe BBS (Birth By Sleep), composée d’Aqua, Terra et Ventus. Et enfin, nous avons l’équipe 3D (Dream Drop Distance) composée de Riku, Meow Weow et Komory Bat (les fameux “animaux de compagnie”). Seul le visuel de l’équipe change, aucune n’est meilleure qu’une autre.

Musique Maestro

Il y a également des “pistes mémorielles” qui revisitent des moments clés de la saga, mais également les thèmes musicaux des personnages. Le gameplay diffère un peu, il y a des notes de couleur cette fois-ci. Quand c’est rouge, vous appuyez sur L1, R1 ou X. Quand c’est jaune, vous devez orienter le joystick analogique gauche ou droit vers la direction proposée. Enfin, quand la note est verte, vous devez maintenir enfoncée la touche L1, R1 ou croix le temps de la note. Ces séquences de gameplay sont également utilisées pour les combats de boss.

150 musiques sont à notre disposition, et Kingdom Hearts a suffisamment de morceaux marquants et épiques (Yoko Shimomura nous a livré de magnifiques morceaux) pour nous tenir en haleine. Là je vais faire un caprice : j’aurais aimé les musiques “Fresh Fruits Balls” et “Unforgettable” de l’épisode Birth By Sleep. Voilà, j’ai terminé mon caprice.

Les musiques nous font revisiter les lieux cultes de la saga (Manoir Oblivion, Îles du destin, Contrée du départ) et quelle nostalgie que de revisiter ces lieux ! Il faut quand même rester attentif face aux ennemis qui arrivent mais les environnements visités restent relativement fidèles.

Qu’est-ce que ça raconte ?

Le jeu est une synthèse de tout ce qu’il s’est passé depuis le premier Kingdom Hearts (hors saga X). Nous avons des bribes de cinématiques racontées du point de vue de Kaïri. Ces cinématiques arrivent à des moment-clés de la saga (la fin de KH I, II, Birth By Sleep, Dream Drop Distance…). Le “problème” de ce jeu repose peut-être là dessus. Nous avons été habitués à des épisodes annexes avec des révélations fortes, là où Melody Of Memory possède un dénouement qui paraît faiblard à côté mais il n’en est rien. Ce jeu a la lourde tâche d’apporter une conclusion à KH III, à son DLC Re : Mind et surtout, amorcer Kingdom Hearts IV. Car oui, un quatrième épisode est prévu, voire plus !

En dehors de son mode histoire appelé “Tour des mondes“, nous avons le mode “Morceaux aux choix“. C’est un mode libre qui nous permet de rejouer n’importe quelle chanson débloquée. Un mode “Duels” nous permet d’affronter des contacts en ligne ou une IA. Dans ce mode, vous pouvez utiliser des ruses sur vos adversaires (disparition du curseur d’attaque sur les ennemis, ennemis invisibles…). Votre adversaire peut également utiliser des ruses. Tous les coups bas sont permis. Et enfin, nous avons un mode Coop (local uniquement) qui reprend une vingtaine de chansons repensées pour la coop.

KINGDOM HEARTS Melody of Memory
Le menu possède plusieurs visuels. Il en existe 4, soit un par équipe. Ici, vous avez l’équipe Days.

Au fur et à mesure de votre avancée dans l’histoire et dans la montée de niveaux, vous débloquez des images qui finissent dans une galerie. Vous avez plusieurs rubriques : illustrations, moment-clefs, ennemis, personnages, Keyblades… J’ai pris beaucoup de plaisir à regarder les images que j’avais débloquées à chaque fois que j’arrêtais de jouer. Les illustrations sont magnifiques et montrent que Nomura est vraiment plus que talentueux.

Verdict : ça vaut quoi ?

Melody of Memory ne plaira sûrement pas aux néophytes qui ne verront pas d’intérêt à un jeu qui résume une saga aussi longue et complexe que Kingdom Hearts. Attention, le SPOILER arrive : les fanatiques y verront probablement un “coup bas” de Nomura qui nous avait annoncé que cet épisode ne s’appelait pas Melody of Memory pour rien (en rapport avec un personnage très mystérieux qui se nomme “Master of Masters“). Nomura nous a menés sur une fausse piste comme il sait si bien le faire.

Pour ma part, j’ai pris le jeu pour ce qu’il était : un divertissement musical. J’ai pris un plaisir fou à faire les musiques dans toutes les difficultés. La révélation est arrivée tardivement (c’est long 150 chansons les gars !) et j’ai été déçu sur le coup.

KINGDOM HEARTS Melody of Memory
Est-ce que ça en valait le coup ? Assurément !

Puis je me suis remis de mes émotions et je me suis dit : l’épisode IV sera énorme. Le mec a réussi à me faire saliver sans donner de réponses à mes questions. Je suis même sorti de cet épisode avec davantage de questions. C’est vous dire à quel point le type est fort !

KINGDOM HEARTS Melody of Memory
Comme vous pouvez le constater, j’ai pris mon temps pour finir l’histoire. D’ailleurs, ce visuel de fin n’est pas sans rappeler celui de la tournée “Kingdom Hearts Orchestra World of Tres”.

Bonus : quelle est la difficulté du trophée de platine ?

Je le répète : les trophées ne font pas un jeu.

Ce platine peut se révéler délicat, notamment sur le rang platine 1 à obtenir en mode “Duels“. Dans ce mode, vous devez quasiment faire un sans-faute avec des notes excellent face à une Intelligence Artificielle qui utilise des ruses contre vous (mais vous aussi).

Le véritable défi sera surtout de faire un sans-faute sur 50 chansons en expert. Le jeu comporte 150 chansons et certaines sont clairement plus faciles que d’autres. Choisissez bien celles qui sont abordables et restez attentifs.

Si vous êtes un acharné comme moi, faites-les toutes ! Tant pis si vous passez pour un con à chantonner devant votre écran au rythme de la musique. Le vécu parle, j’étais en train de faire “ta ta ti ta ti ta ta” devant ma téloche pour rester concentré. Je n’oublierais jamais “Dark Domination” et les musiques du Pays des Mousquetaires de Kingdom Hearts 3D. JAMAIS !

Ce hurlement de joie à la fin de cette chanson… Accrochez-vous dès le début !

Conclusion

Bon, vous l’avez compris, j’aime énormément cette saga vidéoludique. Vous souhaitez avoir des bases fixes pour aimer mais surtout comprendre cette saga ? Si c’est le cas, sachez que Third Editions propose 4 ouvrages actuellement sur Kingdom Hearts.

L’auteur est un fan inconditionnel et sait analyser le génie de Nomura. Il a une interprétation et une analyse très poussée qui paraît délirante au début, mais qui prend sens au fur et à mesure de la lecture. Je vous recommande vivement ces ouvrages et cette maison d’édition dans sa globalité. Ces livres sont généralement découpés en 3 parties : “Créations, univers, décryptage”. Ils donnent davantage de profondeur à vos jeux préférés, ce serait dommage de passer à côté.

Et non, cet article n’est pas sponsorisé, la passion se doit d’être partagée.

Partager

Une pensée sur “Kingdom Hearts Melody of Memory : en avant la musique !

  • 30/12/2020 à 23:41
    Permalink

    J’ai testé la démo (trop) rapidement. Il faudra que je lui donne une seconde chance à l’occasion.
    L’article donne envie, surtout pour l’aspect musical pour ma part (sans dec ?).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.