7 WEEKS – SISYPHUS, un retour PUISSANT !

Artiste : 7 Weeks
Album : Sisyphus
Label : F2mplanet
Sortie : 31/01/2020
Style : Heavy Rock

Bat-score 5 sur 5

Un concert… Une découverte

Cela vous est déjà arrivé d’aller à un concert sans connaître les groupes proposés et de vous prendre une claque ? C’est ce qui m’est arrivée lors de mon dernier concert du 29 février proposé par l’Astrolabe à Orléans. L’occasion pour moi de faire une découverte avec le groupe 7 Weeks qui nous présentait son dernier album Sisyphus sorti en ce début d’année.

J’aurai pu passer à côté de ce groupe car il y a quelques temps, ses membres envisageaient de raccrocher suite à quelques galères de label, line-up… Ces galères auront été une source d’inspiration pour l’écriture de ce nouvel opus. Sisyphus, titre de l’album, fait référence au roman d’Albert Camus “Le mythe de Sisyphe” qui retranscrit ce qu’il ressentait à ce moment là en terme de réponse à son questionnement.

Emmené par le chanteur/bassiste Julien Bernard et le batteur Jérémy Cantin-Gaucher, le noyau dur de ce groupe, sans oublier le guitariste Fred Mariolle et Pierre Henri-Marin au clavier, le combo débute par un rythme et une puissance qui ont tout de suite accroché à mes oreilles.

Puissant comme un bison… futé évidemment !

En écoutant l’album ensuite j’ai pu retrouver l’énergie de ce concert au travers des 9 titres de Sisyphus. Au fur et à mesure de l’écoute, la puissance s’envole, on commence par des rythmiques lentes pour finir sur des sonorités carrément stoner/metal.

On découvre leurs riffs accrocheurs et refrains entêtant, tout cela dégage un son énergique. Par exemple, le titre Solar ride regroupe à lui seul les différentes ambiances de l’album mêlant habilement des sonorités “lourdes” et mélodiques. Magnificient Looser, pour moi, se rapproche aussi grandement de ces qualités (ces 2 titres font partis de mes préférés de l’opus).

Solar Ride

Leur musique me fait donc penser par moment à des rythmiques stoner /metal de par leur sonorité lourde, notamment dans les titres the crying river, qui sonne un peu comme du rock/grunge, 667-Off et Insomniac. Ce dernier d’ailleurs, morceau plus court de l’album, impose une batterie puissante et conductrice du morceau.

Insomniac

On retrouve des rythmes plus lents sur Gone, Idols, Sisyphus. En effet, leur son est plus planant et mélodique.

Sisyphus

Le titre qui à mon sens colle un peu moins à cet album est Breath, il contient un rythme plus répétitif et moins percutant que le reste de cet album, pas qu’il soit mauvais pour autant.

Ce concert aura été pour moi l’occasion de me procurer quelques cds de leur discographie, pour mon plus grand plaisir.

  • All Channels off (2009)
  • Carnivora (2013)
  • Bends (2014 EP)
  • A Farewell to Dawn (2016)

Sisyphus quant à lui aura été l’un de mes cds de chevet de ces derniers mois.

Sisyphus – Tracklist

  1. Gone
  2. Idols
  3. Solar ride
  4. Sisyphus
  5. Magnificient Loser
  6. Breath
  7. Insomniac
  8. The crying river
  9. 667-OFF

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.