The Witcher

The Witcher (connu aussi sous le nom Le Sorceleur en VF) est un jeu vidéo d’action RPG sorti il y a une dizaine d’années par le génialissime éditeur polonais CD Projekt. Il a depuis connu 2 suites : The Witcher 2 – Assassins of Kings, et plus récemment The Witcher 3 – Wild Hunt. Mais avant de devenir un jeu culte, The Witcher est avant tout une saga littéraire née sous la plume de l’écrivain polonais Andrzej Sapkowski. Dans un monde heroic fantasy, elle raconte l’histoire du sorceleur Geralt de Riv, un homme doté de capacités surnaturelles, spécialement entrainé à chasser et tuer les monstres : ogres, goules, vampires…

Chronologiquement, la trilogie de CD Projekt se situe juste après les romans. Aussi, je ne saurai trop vous conseiller de les lire avant de vous attaquer aux jeux (même si ce n’est pas obligatoire). Pour ma part, je suis entré dans l’univers du sorceleur avec Witcher 2 – Assassins of Kings, le premier volet n’étant pas sorti sur console. J’ai ensuite lu les romans (paru en 7 tomes chez Milady) pour finir en beauté avec le #inséser_liste_de_superlatifs# The Witcher 3 – Wild Hunt.

Je commencerai donc ma chronique en vous parlant de la série de romans.

The Witcher – la Saga du Sorceleur

Écrit d’abord sous forme de petites nouvelles, celles-ci sont regroupées en 2 tomes chez l’éditeur français Bragelonne (sous le label Milady) :

  • 1 – Le dernier vœu
  • 2 – L’épée de la providence

Puis, la saga se poursuit avec 5 romans :

  • 3 – Le Sang des elfes
  • 4 – Le Temps du mépris
  • 5 – Le Baptême du feu
  • 6 – La Tour de l’hirondelle
  • 7 – La Dame du lac

Un 8ème roman est également sorti après la trilogie The Witcher :

  • La Saison des orages

Tout au long du récit, nous suivons l’histoire de Geralt et de sa fille adoptive Ciri (l’enfant de la destiné). Ces tomes nous racontent également ses rencontres avec de nombreuses personnages, comme son ami Jaskier le barde, Zoltan le nain, les sorcières Yennefer et Triss (avec lesquelles Geralt formera un triangle amoureux), et bien d’autres encore…

A noter enfin que « Le Sang des elfes » a reçu le prix David-Gemmell Legend 2009, prix littéraire britannique récompensant le meilleur roman de fantasy.

Sans spoiler la saga, je peux juste dévoiler que celle-ci est pleine de rebondissements. C’est très bien écrit, on ne s’ennuie jamais et les 7 tomes se lisent d’une traite. C’est bien simple : Les romans The Witcher sont mes Harry Potter à moi.

The Witcher – la trilogie CD Projekt

Que les puristes me pardonnent, mais comme expliqué plus haut je n’ai jamais joué à The Witcher premier du nom. Et autant d’années après, je ne suis pas certain de pouvoir l’apprécier à sa juste valeur, car son scénario serait convenu et les graphismes datés.

J’ai donc découvert l’univers de Geralt de Riv avec The Witcher 2 – Assassins of Kings sur Xbox 360. Un peu par hasard en fait… Fan d’action RPG, j’avais à ce moment là terminé l’excellente trilogie Mass Effect, et j’étais resté sur ma faim avec les 2 premiers Dragon Age. BioWare n’avait pas encore sorti Dragon Age: Inquisition, j’avais donc jeté mon dévolu sur The Witcher 2, trouvé d’occasion dans sa jolie boite collector.

Et là, ce fût la claque ! L’univers sombre, adulte et envoutant de ce RPG fantastique m’a littéralement scotché. Le charisme du héros (qui est pour moi un élément essentiel de tout bon RPG) plaçait Geralt clairement au même niveau qu’un Commandant Shepard. A noter l’excellent doublage français de Daniel Njo Lobé, qui est également le doubleur de Victor Stone / Cyborg dans plusieurs films d’animation (https://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Njo_Lobé).

Quelques années plus tard arriva The Witcher 3 – Wild Hunt. Entre temps, j’avais dévoré les 7 romans, j’avais acheté la PS4 et fini Dragon Age 3 (qui m’a paru bien fade en comparaison). Autant dire que j’attendais le jeu de pied ferme. Et là, RE-CLAQUE ! Le monde open-world du jeu est gigantesque, l’histoire vous prend aux tripes et la fin est tout simplement sublime (du moins celle que j’ai faite, car il y a plusieurs fins possibles). Encore une fois je ne ferai aucun spoil, mais il s’agit pour ma part de la fin idéale à cette saga, telle que toutes les fins devraient être (BiowWare si tu nous entends…).

Cette expérience vidéoludique est somme toute unique en son genre, car elle permet au lecteur/joueur de terminer la saga commencée avec les romans avec la fin qu’il souhaite pour Geralt et sa fille Ciri, tout en laissant potentiellement une porte entre-ouverte à une suite. C’est grandiose ! Merci M. Sapkowski, merci CD Projekt !

The Witcher – les Comics

3 Cycles sont sortis en VO chez Dark Horse :

  • The Witcher
  • The Witcher : Fox Children
  • The Witcher : Curse of Crows

Pour l’instant seul le 3ème volume est arrivé dans la langue de Molière, sous le titre The Witcher : La Malédiction des Corbeaux chez Urban Comics. L’histoire se passe après les romans et les jeux-vidéos.

Pas grand-chose à dire sur ce comics, car si je vous racontais l’histoire cela vous dévoilerait la fin de Wild Hunt. Sachez juste que l’histoire est sympa. J’ai bien aimé retrouver mes personnages favoris. Les dessins sont corrects, sans plus. Les fans que nous sommes y trouveront malgré tout leur compte.

The Witcher – les produits dérivés

La série The Witcher s’est bien évidemment déclinée sous toutes formes de produits dérivés (T-shirts, bijoux, et même livre de coloriage…) mais celles qui nous intéressent particulièrement sont les figurines sorties chez Dark Horse Deluxe.

Je possède personnellement celles de Geralt, Ciri et Jaskier, et elles sont tout simplement TOP ! Les figurines sont très détaillées, le socle avec l’emblème du sorceleur les met bien en avant, et surtout nous sommes dans une gamme de prix tout à fait abordable pour ce genre de produits (autour de 30€). Un rapport qualité/prix imbattable pour ce type de figurine PVC ~20cm.

J’en termine avec ce dossier en espérant qu’il vous a plu et vous a donné envie d’en connaitre un peu plus sur l’univers du sorceleur. N’hésitez pas à me laisser un commentaire et je vous laisse en compagnie de ma galerie de photos.

Partager

3 pensées sur “The Witcher

  • 20/02/2018 à 21:05
    Permalink

    Superbe Article.
    Je viens de finir Horizon Dawn, et mon beau frère m’a prêté The Witcher 3.
    Et ça donne bien envie de mis mettre. Et pourquoi pas lire les livres d’abord.

    Mais, j’ai Last of Us Remastered à jouer avant :p

    Essaie de jouer a Gwent sur PC, j’ai bien aimé et je pense que l’univers te plaira assez vu ton article.

    Répondre
    • 20/02/2018 à 21:43
      Permalink

      Merci Francky, je me doutais bien que l’article te plairait 😉
      Te connaissant, nul doute que Witcher 3 te plaira.
      Mais un conseil : si tu as l’intention de lire les romans, fait le avant avant de jouer au jeu (ou gare au spoil !)
      Sinon oui, j’avais testé Gwent en accès anticipé. C’est ni plus ni moins que le même mini-jeu présent dans the Witcher 3 (avec plus de cartes peut-être ^^).

      Répondre
  • 28/02/2018 à 15:51
    Permalink

    et c’est pas fini, avec la future série Netflix ! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *